Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Crédit immobilier, Bâle III, la France souhaite maîtriser les éléments

Plusieurs associations immobilières rassemblant promoteurs, agents et professionnels du bâtiments, s’étaient inquiétés d’un changement brutal du crédit immobilier. Pour rappeler les faits plus précisément, le Comité de Bâle avait approuvé la mise en place d’une norme permettant d’améliorer la sécurité du bilan des banques.

Surprises et effrayées d’une telle mesure, les associations immobilières fustigeaient alors cette dernière en pointant du doigt « une pénalisation de la distribution de crédits immobiliers envers les ménages ne possédant que peu ou aucun apport. Personas qui caractérisent tout à fait les primo-accédant. »

Crédit immobilier, les ménages aux revenus faibles sont exclus

Le Comité de Bâle est en pleines négociations dans le but de modifier certaines règles, voire toutes les règles prudentielles dédiées aux établissements bancaires. Ces dites règles concernant principalement le risque de crédit et le risque de taux d’intérêt.

Les penseurs de la norme sont soucieux que de telles modifications aient un impact négatif sur les établissements bancaires. Cela leur ferait modifier leur politique d’octroi des crédits immobiliers et aurait pour conséquence le « bannissement » des ménages aux revenus les plus modestes.