Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Des conditions d’emprunts jamais vues propulsent le marché immobilier

Les taux d’emprunts étant actuellement très bas, (sans compter que leur baisse continue) ils contribuent à la bonne santé du marché immobilier. Si l’on prend en exemple un emprunt immobilier sur une période de 20 ans, nous avons pu constater une diminution de 0,2% entre les mois de Février et Janvier 2016.

« Cette baisse de 0,2% engendre une augmentation du pouvoir d’achat des futurs acquéreurs de près d’1,6% »

 Il n’y a pas que le pouvoir d’achat qui a progressé, le nombre de transactions également. Sur l’année 2015, 830 000 acquisitions immobilières ont été enregistrées sur l’hexagone.

Parlons prix de l’immobilier, ces derniers ont augmenté de 0,3% sur Paris entre février et janvier. La petite couronne enregistre une hausse des tarifs des biens immobiliers de 0,2% quand la grande couronne voit ses prix chuter de 0,3%.

Des prix de l’immobilier très différents selon les villes

Quand les prix de Nantes augmentent d’environ 3,7%, ceux de Lille ont un effet totalement inverse pour dégringoler de 3,8%.

« La cité Lilloise est aujourd’hui la victime de la mesure sur l’encadrement des loyers. Une perspective qui fait fuir délibérément les investisseurs »

 D’un point de vue purement économique, les villes de provinces dynamiques engendrent une augmentation des prix de l’immobilier. Pour exemple Lyon et ses presque 1% d’augmentation. Mais d’autres surfent plutôt sur une tendance dégressive. Marseille, Lille, Strasbourg ou encore Nice pour ne citer qu’elles, subissent de plein fouet la baisse de la demande.