Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Le pouvoir d’achat immobilier a ses contrastes

1029667_le-pouvoir-dachat-immobilier-des-francais-encore-en-hausse-web-tete-0203680013767

Vousfinancer.com, site de courtage en immobilier, a publié une étude démontrant les disparités qu’il existait en France en terme d’acquisition de bien immobilier. Le pouvoir d’achat immobilier est en effet très différent selon l’endroit où l’on se trouve sur l’hexagone. Petit tour d’horizon.

Pouvoir d’achat immobilier + surface, un résultat qui surprend

Pour réaliser son étude, le site de courtage vousfinancer.com s’est appuyé sur plusieurs déclarations fiscales. Le but étant de calculer le pouvoir d’achat moyen par surfaces. Les habitants de la capitale possèdent le revenu moyen le plus élevé en France avec 3340 € mais en comptant une possibilité d’emprunt de 217 849 € sur 20 ans, un apport moyen n’excédant pas 10% et un prix du m² moyen qui affiche un record de 8387 €, les Parisiens ne peuvent se satisfaire que de 26m².

On peut jouer les contrastes en mettant en avant St-Etienne où le salaire moyen cumule à 1730 €. Un revenu bien moindre qu’à Paris qui permet aux acquéreurs Stéphanois de pouvoir emprunter 112 185 €. Jusque là tout semble logique mais le pouvoir d’achat immobilier des Verts leur permet de prétendre à presque 83m² !

Des investisseurs étrangers désignés coupables ?

Paris est la seule exception de cette étude menée par Sandrine Allonier, courtière en crédit immobilier. Si l’on prend comme autres exemples Nice, Lyon ou encore Bordeaux qui se placent en bonnes positions des villes présentant le revenu moyen le plus élevé, le pouvoir d’achat immobilier de leurs habitants permet d’acquérir une quarantaine de m².

Le pourquoi du comment vient du fait que ces villes sont très appréciées par les investisseurs étrangers, ce qui a pour conséquence une stabilité des prix.