Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Les prix de l’immobilier Parisien en hausse

Tout comme d’autres grandes villes de France, Bordeaux, Toulouse pour ne pas les citer, la capitale voit ses prix immobiliers remonter progressivement. Une montée modérée de 1,2% si l’on étudie la situation sur les 12 derniers mois.

Voyons ensemble quels sont les arrondissements qui sont les plus « touchés » par cette hausse des prix de l’immobilier.

Le 7e arrondissement, locomotive de cette hausse de prix.

Avec une augmentation de plus de 5% des prix des appartements anciens, le deuxième plus cher des arrondissements Paris s’installe en leader. Si l’on veut être plus précis, cette hausse des prix entre la rue des Saints Pères et l’avenue de Suffren, se chiffre à 5,3%.
Deux surprenants courtisans le suivent de très près : le 14e avec une hausse de prix de l’immobilier ancien de 4,3% mais aussi le 10e avec un juste 5%. Le seul arrondissement, que l’on pourrait qualifier de vilain petit canard, se trouve être le 4e où la rue Beaubourg ou encore le quai des Célestins subissent une baisse de 4,9%.

Tournons-nous maintenant vers les derniers de la classe, qui malheureusement sont connu du tous. Le 18e, 19e et 20e arrondissement ferment les débats en se positionnant comme les secteurs les moins côtés de Paris. Là où les prix du m² dans le 6e ou 7e arrondissements dépassent allègrement les 11000€, la barre des 7000m² du m² pour les trois dernier la classe n’est qu’à peine atteinte.