Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Louer son bien meublé est-il vraiment avantageux ?

Louer votre bien immobilier meublé sur l’année en cour peut s’avérer riche de bénéfices. Une règlementation plus souple et une fiscalité plus intéressante sont les principaux atouts de ce type de location.

Durée du bail plus courte

En cas de location meublée, le bail est conclu pour une durée d’au moins un an au lieur de trois ans pour un logement nu. Le bail se prolonge par tacite reconduction tous les ans. Cette courte durée du bail présente deux avantages : Elle permet tout d’abord au propriétaire de pouvoir récupérer son bien plus rapidement en cas de besoin et limite, en général, les risques d’impayés.

Mais en contrepartie, le propriétaire subit en général une rotation plus rapide des locataires : Lorsque la location meublée est consentie à un étudiant, la durée du bail peut être réduite à 9 mois correspondant à l’année universitaire. Dans ce cas, la clause de reconduction tacite est inapplicable.

Une fiscalité moins contraignante

Fiscalement, les loyers des locations vides sont considérés comme des revenus fonciers, alors que ceux des locations meublées sont considérés comme des revenus industriels et commerciaux. Or, si vous optez pour le statut de loueur en meublé non professionnel et que vous tirez au moins de 82 200 ht de loyers, le service des impôts appliquera le régime d’imposition de la microentreprise simplifiée, qui vous permet de bénéficier d’un abattement de 50%.

Ainsi, vous ne serez imposé que sur la moitié de vos loyers. Alors qu’en matière de location nue, l’abattement prévu par le régime du micro-financier est de 30%.

Un loyer légèrement plus élevé

En général, le montant des loyers est plus élevé que celui d’une location nue, même si l’écart à tendance à se réduire de plus en plus. Il faut compter entre 10% et 20% de plus. Côté encadrement des loyers dans les zones difficiles, les règles sont identiques à celles applicables pour les locations nues.

Une exonération particulière

Les revenus provenant d’une location meublée sont exonérés d’impôts sous conditions :

  • Les pièces louées font partie de l’habitation principale du bailleur, sachant que les chambres de bonne sont considérées comme faisant partie de l’habitation principale.
  • Le prix de la location est convenable. Il ne doit pas dépasser un certain montant annuel par m² de surface habitable.