Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Négociations immobilières, oubliées la flambée des marges

Les maisons, principaux biens visés par ce recul

Bien qu’étant encore élevées avec un 4,6% du prix de vente, les appartements voient les marges de négociation les concernant diminuer lentement mais surement. Autre cas de baisse des marges de négociations mais là on parlerait plus de descente vertigineuse, les maisons. Ces biens immobiliers très courtisés subissent une ristourne de 4,9% contre 5,3% il y a encore quelques mois.

Pourquoi une baisse de cette ristourne aussi violente ? La montée en puissance des prix signés des maisons. Pour les douze derniers mois on compte sur une augmentation de 2,5% et presque 4% (3,8%) sur le trimestre en cour.

Des disparités un peu partout

Le marché de l’immobilier croulant sous les demandes en Île-de-France ou dans le Languedoc-Roussilon, les marges de négociation sur les maisons ou les appartements sont quelque peu serrées. En témoigne, la possible décote de 4,7% dans les alentours de Paris si le choix du projet se porte sur une maison. 3,5% pour un appartement.

Passons maintenant au sud de la France où les ristournes pour les maisons et appartements sont respectivement de 2,7% et 4,9%. Avis aux habitants de Narbonne, Perpignan ou Béziers.

Si la Bourgogne vous fait les yeux doux, sachez que vous pourrez y obtenir les plus fortes ristournes sur les prix de ventes : 6,5% pour une maison et jusqu’à 10% pour un appartement.