Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Pensez (aussi) à négocier votre assurance emprunteur

Le faible coût d’emprunt immobilier sur ce début d’année 2016 n’est plus un secret pour personne. A moins de sortir tout droit d’un long road trip, vous n’êtes pas sans savoir qu’une possible augmentation des taux d’intérêts faisait tourner les têtes des ménages sur la fin d’année 2015.
Il n’en est finalement rien et l’emprunt, tout comme la renégociation d’emprunt, dont les conditions sont très avantageuses, sont de nouveau le fer de lance des acquéreurs de biens immobiliers.
Outre les taux d’intérêts, l’assurance emprunteur est un facteur important dans votre projet d’achat immobilier.

Une assurance emprunteur bien trop négligée

Le taux d’intérêt de votre emprunt immobilier reste bien évidemment LE critère de référence, encore plus actuellement puisqu’il se trouve être très bas. Le site Meilleurtaux.com présente des chiffres assez éloquents à ce sujet : 1,51% de taux d’intérêt sur un emprunt de 20 ans… ça se passe de mots.
De leur côté, les établissements bancaires ouvrent grand les bras à la négociation, certainement une crainte de vous perdre… Cependant les banques sont tout de suite moins avenantes lorsqu’il est l’heure de parler d’assurance emprunteur. Out les différentes possibilités, les banques vont tout faire pour vous inciter à prendre leur propre assurance.

Bien choisir son assurance emprunteur amène à de fortes économies

Éviter l’assurance emprunteur proposée par les établissements bancaires pour une autre de son choix peut vite avoir de jolies conséquences : une économie portant à 4 voire 5 chiffres ! Prenons l’exemple d’un prêt à 200 000 €, passé entre une assurance déléguée d’environ 0,10 % du capital emprunté et une assurance groupe. Si l’on prend le coût total du crédit immobilier, votre économie se chiffre à 10 000 € !
Nous voulons pointer du doigt le fait qu’il vous est tout à fait possible de choisir un assureur même si vous vous êtes déjà engagé dans l’offre de prêt. Cette opportunité est possible grâce à la loi Hamon qui vous permet de changer d’assurance dans un délai de 1 an après signature.