Actualités

Retrouvez toutes les actualités du marché immobilier

Les avantages du neuf sur l’ancien

Prix, avantages fiscaux, financement, charges, goûts personnels, plusieurs paramètres doivent être analysés par l’acheteur pour établir son choix.

Profiter de la fluidité actuelle du marché immobilier pour vendre son logement ancien peut donner l’occasion de se porter sur un programme neuf ou de faire construire sa maison. Dans tous les cas, la question de devenir propriétaire dans le neuf ou l’ancien se pose régulièrement aux acquéreurs. La réponse pourra cependant s’imposer d’elle-même en fonction du budget disponible. Devenir propriétaire de sa résidence principale ou acheter pour investir dans l’immobilier locatif change également la donne.

Le budget peut contraindre le choix

En règle générale, à standing comparable, le prix d’un logement neuf est plus onéreux que celui d’un logement ancien, de 20% à 30%. Cette différence de prix varie en fonction de chaque zone géographique et selon l’offre de programme neuf qui crée plus ou moins de concurrence entre les promoteurs. Un acquéreur disposant d’un budget limité sera donc peut-être contraint de se reporter sur l’ancien à moins de revoir ses prétentions en termes de surface.

Des avantages fiscaux plus nombreux

Si l’achat s’inscrit dans le cadre d’un investissement, le neuf présente l’avantage de pouvoir bénéficier de réductions d’impôt via le dispositif Pinel. SI l’achat est une résidence principale, les primo-accédants peuvent obtenir un prêt un taux zéro. Dans l’ancien, le PTZ est également disponible dans certaines zones mais il est conditionné à la réalisation de travaux de rénovation pour un budget d’au moins 25% du prix de l’acquisition.

Un logement neuf permet aussi d’économiser sur les droits de mutation payés chez le notaire : comptez autour de 2,3% du prix de vente au total contre près de 8% dans l’ancien.